Comment partager des fichiers en toute sécurité ?

partage-fichier

Les nouvelles technologies permettent aux entreprises de sécuriser un partage de fichiers ou d’entreprendre un transfert de fichiers en ligne vers un serveur de sauvegarde, le tout de manière 100 % sécurisée. Ce qui facilite grandement les échanges d’informations entre les collaborateurs et leur permet de gagner en productivité au quotidien. Comment cela fonctionne-t-il ? Et avec quelles garanties ?

Comment favoriser la collaboration dans l’entreprise ?

Instaurer un véritable travail collaboratif dans l’entreprise est essentiel pour accroître la créativité et la productivité des employés.

Pour y parvenir, des solutions techniques comme le transfert de fichier sur une plateforme dédiée, associé au partage de fichier entre les membres d’une même équipe, jouent un rôle déterminant. L’entreprise peut également mettre en place un logiciel de sauvegarde à distance qui envoie une copie de tous les fichiers importants sur un serveur éloigné, afin de pouvoir les récupérer en cas de perte de données ou de sinistre sur le lieu de travail. Ceci dit, en dépit de leurs nombreux atouts, ces solutions ne sont vraiment intéressantes pour l’entreprise que si elles permettent un échange de documents de toutes tailles (y compris les plus volumineux) tout en offrant un niveau de sécurité optimal !

Comment la sécurité des données est-elle garantie ?

Les prestataires spécialisés dans le partage de fichier proposent plusieurs mesures pour garantir la sécurité des échanges de documents.

Tout d’abord, l’accès aux données est protégé par un système de connexion qui ne se contente pas du seul login + mot de passe, et qui va inclure un certificat de sécurité ou une double authentification. Ce système peut prévoir aussi des droits d’accès différenciés en fonction de la position occupée dans l’entreprise, afin que la consultation des documents les plus sensibles soit réservée à juste quelques personnes attitrées, et une traçabilité des connexions pour savoir qui a modifié quoi et à quel moment.

Les autres dispositifs de protection au-delà de l’accès

La protection des données passe en outre par le chiffrement de chaque transfert de fichier pour s’assurer qu’un pirate n’est pas en mesure d’accéder aux données, quand bien même il aurait réussi à pénétrer dans le serveur de l’entreprise.

Tandis qu’un antivirus sera chargé de scanner tous les fichiers déposés sur la plateforme collaborative, dans l’éventualité où l’appareil d’un des collaborateurs aurait déjà été infecté, pour éviter une propagation. Le prestataire qui héberge les données de l’entreprise peut enfin mettre en place une redondance pour parfaire la sécurité, en dupliquant lui-même les documents sur différents serveurs de stockage.